Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog francois.juignet
  •   le blog francois.juignet
  • : la nature sous toutes ses formes : paysages, animaux, botanique...et la passion de la course à pied !
  • Contact

Texte Libre

pour être informé des nouveaux clichés mis en ligne, laissez votre adresse messagerie, ci-dessous dans "newsletter".

et n'hésitez pas à laisser un commentaire ou suggérer une correction. D'avance merci !

records personnels

course à pied

5km:21'22" (Lucé-28- 2007)

10km:42'56" (Ivry-94- 2007)

semi:1h35'41" (Boulogne-92- 2006)

marathon:3h28'27" (Paris 2003)

50km : 4h45' (100km Chavagnes-85- 2010)  

100km:10h11'22" (Theillay-41- 2009)

6h : 59,9 km  (Feucherolles-78- 2015) 

12h : 90,8 km  (Barcelone-ESP- 2016) 

24h:180,105 km (St Fons-69- 2008)  R3

48h: 221,400km (6jrs d'Antibes-06- 2011)

72h : 311,600km (6jrs d'Antibes 2011)

6 jours : 532,634 km (Antibes 2010)

___________________________________
Ultra trail le plus long

177,550 km : 31h 24'

Grand Raid du Morbihan-56- 2012 

___________________________________
Course sur route la plus longue

216,137 km : 33h 55'

Ultr'Ardèche-07- 2013 

___________________________________

Haute montagne
6 962 m (Aconcagua, Argentine 2001) 

___________________________________

Records actuels

-régional (Centre) M65 sur 24h
172,774km (Vierzon-18- 2012)

-régional (Centre) M65 sur 100km
10h17'18" (Theillay-41- 2011)

-de France M70 sur 12h piste (non officialisé)
90,8km (Barcelone 2016 / label IAU)

-de France M70 sur 24h piste (non officialisé)
148,1km (Barcelone 2016 / label IAU)

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 21:19

Ultr'athlètique Ardèche vendredi 26 et samedi 27 mai 2017 
1ère édition
208,001 km non-stop
2 boucles différentes: une au nord de Privas 60 km; une au sud de Privas 148 km
par les petites routes montagneuses du département.
3 970 m de dénivelé positif.
un ravitaillement tous les 10km. bien approvisionnés
une épreuve très exigeante. une bonne dizaine de montées de plus de 8/10 km.

83 concurrents au départ 29 à l'arrivée (27 coureurs et 2 marcheurs). pourtant tous sont des ultrafondeurs avertis puisque pris uniquement sur dossier, donc sans aucun débutant. mais la course était plus dure que je ne l'avais prévu. par aussi la chaleur excessive.
après m'être rassuré sur l'Ecotrail de Paris 80 km en avril, (mais, lui, sur sentiers), et aussi, avec un excellent souvenir de l'Ultr'ardèche 2013 sur route, une expérience équivalente : 216 km en 33h55' ... j'étais confiant... mais c'était compter sans la chaleur.
...
pour ceux qui préfèrent une version très courte :
résultat final : réalisé 184 km en 30h18 et arrêt sur un malaise. chaleur / hypoglycémie / pas assez mangé / et en plus une intoxication alimentaire ! 
passage aux urgences de l'hôpital de Privas.
physiquement tout va bien, pas de courbature, pas d'ampoule ... juste une énorme fatigue ! et des antibio à prendre
donc déçu par le résultat brut, mais pas tant que ça, j'ai bien retrouvé une bonne forme ... à confirmer ultérieurement
...

première boucle de 59,3 km avec un dénivelé positif de 1 099 m.
Je suis parti assez prudemment sur un parcours difficile mais souvent ombragé.
  
j'ai fait cette première boucle, presque en totalité avec un marcheur très chevronné Alain Grassi, régulier à 8km/h -un champion- Alain est pourtant atteint d'une "spondylarthrite ankylosante". vainqueur en marche aux 6 jours de France 2010 à Antibes avec 701,892km.(j'avais fait 532km en course sur la même épreuve ! la même année)      
je l'ai seulement lâché dans la dernière descente vers Privas, logiquement puisqu'il n'avait pas le droit de courir. Antérieurement j'avais préféré ralentir en descente pour rester avec lui, parce qu'en montée il me donnait une bonne cadence et j'ai pu faire les côtes grâce à lui, en courant (doucement, quand même).
A Privas (CP6) j'avais 1h30 d'avance sur la barrière horaire des 60km en 8h07... soit 7,1 km/h (bien sûr en ultrafond la vitesse globale n'est pas la vitesse de course, les arrêts indispensables n'étant pas décomptés)

deuxième boucle  de 148,7 km avec un dénivelé positif de 2 861 m.
la partie la plus difficile, plus pentue, commencée au moment le plus chaud (14h) et sans ombre sur une grande partie. 
souvent seul sur la route, ou je dépasse ou je suis dépassé par un(e) concurrent(e). 
aux 100km il fallait passer au plus tard à 22h (tjrs vendredi). je suis passé à 21h30, - mais non pointé ? - 
soit 100km à Lussas (CP10), en 15h30
je n'avais donc plus que 30 minutes d'avance, pour 104 km encore à effectuer ! ...mais on m'annonce que la barrière horaire est reculée d'une demi heure. Ouf ! c'est vrai, tous le disent, les barrières sont un peu justes, pour nous, les sans grades !!!
je suis enfin avec un compère de route Daniel Terranova ... on se suit, ou on se précède, ou on reste ensemble, suivant les moments, jamais bien loin. 

on arrive ensemble au 3ème contrôle important : 144 ème km en 22h 49'39", soit 6,3 km/h ... il est 4h50, poste normalement fermé à 5h, heureusement reporté à 5h30... il ne nous restait donc plus que 40 minutes d'avance. très difficile !
A Alba La romaine (CP16), je fais un arrêt technique un peu long et mon compère est parti devant, et je ne l'ai pas revu . il a très bien fini en 34h47.
personnellement j'étais bien; pas de douleur, pas d'ampoule; mais comme je me savais trop court sur les barrières horaires, je n'ai pas  pris assez le temps de bien me nourrir. et l'incident fatal : je prend des pâtes au CP17 (173e km) qui semble-t-il, étaient abîmés par une bactérie. L'action n'est pas immédiate, je fais encore 11km, quasiment tout en montée et je marche bien. J'arrive au CP18 à Berzeme (ou proche puisque c'était sous un barnum en pleine nature). il est 12h18 ... 30h18 de course pour 184,120 km soit 6,1  km/h
et c'est mon arrivée ... je n'irai pas plus loin.

fatigue extrême 
chaleur excessive
hypoglycémie
intoxication alimentaire (10 personnes de la course ont été recensées par l'hôpital)

je fais un malaise vagal. et ensuite je vomis, difficilement puisque j'ai peu dans l'estomac, mais quand même longtemps... c'est épouvantable ! 
Heureusement 2 bénévoles m'ont assisté de près, Maryline et Servane, malgré les conditions très désagréables, en transpiration depuis 30h !!!... et encore cela aurait pu être pire puisqu'une intoxication provoque d'autres désagréments...mais la bactérie, sans doute prise 2h avant, n'a pas eu le temps de provoquer plus de dégâts. l'estomac vide lui a suffit. 
Les bénévoles appellent les secours tenus par l'ordre de Malte, qui me transportent aux urgences de l'hôpital de Privas.
Là, je vois passer le directeur de course, lui-même intoxiqué, mais qui ne me voit pas en frôlant mon brancard dans le couloir des urgences. Je suis en tenue de course ! mais peut-être transparent. Il ne me rappellera que pour me demander de reprendre mes sacs rapidement, restés sur quelques postes (CP6, CP10, CP14) et à l'arrivée et regroupés dans la salle de l'espace Ouvèze. 

A la prise de sang l'infection est confirmée. Et je comprends mieux les vomissements, cela ne m'était jamais arrivé après un malaise. j'ai du en faire 4 ou 5 en 260 courses le plus souvent pour des hypoglycémies ou des chutes de tension. Je n'avais jamais eu une réaction aussi violente.

Je vois le médecin, qui veut me garder mais je lui dis que non. Je suis très fatigué mais je me sens bien. Il est d'accord pour me laisser sortir à condition de revenir si j'allais à nouveau mal.

Maryline arrive spontanément pour me chercher. Le médecin me donne l'ordonnance pour les antibiotiques. et au moment de me lever : nouveau malaise, donc plus question de sortir, je dois rester une nuit en observation. 
goutte à goutte pour la réhydratation et pour l'antibiotique.

Je passe une bonne nuit, régulièrement visité pour la tension, température ...

le lendemain dimanche, c'est Servane qui vient, également spontanément, me chercher, pour m'emmener à l'espace Ouvèze. Je sors en pyjama bleu clair que l'hôpital m'a fourni pour sortir !!! Je récupère enfin mes sacs. Je me change enfin, Et comme il est midi, on m'invite à manger, il reste bien sûr beaucoup de victuailles. 

Je vais, ensuite, pour prendre ma chambre d'hôtel qui m'attend d'ailleurs depuis la veille, puisque j'aurais du y être le samedi soir et sans téléphone resté dans mon sac de course, et de plus déchargé, je n'ai même pas pu prévenir. 
Nouvel incident : la voiture ne démarre pas, je m'aperçois que j'ai laissé le Tom-Tom branché sur l'allume-cigare. La batterie est déchargée. Avec une voiture automatique il est impossible de la faire partir dans la pente que j'avais devant moi; mais J'ai des câbles. Je suis donc retourné à la salle pour un coup de main. Servane est venue mettre son véhicule devant le mien, la place était disponible, et me voilà enfin parti ! Je fais un aller retour jusqu'à Le Pouzin (bord du Rhône), pour recharger. Puis j'appelle et je recherche la pharmacie de garde puisque c'est dimanche. 

Alors finalement je m'en sors bien.
physiquement aucun problème, juste une grosse fatigue normale. et je prends un jour de plus à l'hôtel pour me reposer à peu plus.
30h18 pour 184 km ce n'est pas si mal (pour moi) surtout sur un parcours aussi difficile. Il ne me restait que 24 km quasiment tout en descente jusqu'à Privas, et j'aurais eu 5h30' pour les faire ... c'était possible ...
J'enregistre cela sur mes "tablettes". ce n'est pas officiel; mais pour moi, j'ai fait le parcours et j'ai bien étais pointé au CP18 à 12h18. Je ne suis donc pas si mécontent !

 

un grand merci à mes deux anges gardiens, Maryline et Servane qui m'ont très bien aidé au CP18 lors de mon malaise, puis à l'hôpital, gardant toujours un sourire chaleureux.  

 

Je peux maintenant envisager de faire en septembre les 100km de Winschoten (NL) et en octobre les 24h d'Albi où je suis déjà inscrit. 

A oui ! j'oublie : 
que je fais le marathon de Saint Petersburg, le 9 juillet, ce sera juste une sortie longue.
que je suis opéré d'une hernie inguinale le 9 juin, en ambulatoire. 

...
 
Résultats des premiers
                          
                                                             60kms         100kms       140kms      208kms
    
1    JACQUEMET - DOMINIQUE    M    05:21:05    09:51:01    14:52:39    23:15:26    
2    FATTON - JULIA                        F    06:22:12    10:57:18    16:04:39    24:42:47    
3    COINTEPAS - NICOLAS           M    05:39:37    10:27:40    16:43:39    26:08:50

noter la performance de l'allemande Julia Fatton : 2ème

résultats complets : http://ultrathletic-ardeche.fr/


Le profil du parcours

 

Ultr'athlètique Ardèche,  Privas (07); mai 2017
Ultr'athlètique Ardèche,  Privas (07); mai 2017

la carte du parcours

 

boucle 1

boucle 1

entouré l'endroit où je me suis arrêté
entouré l'endroit où je me suis arrêté
entouré l'endroit où je me suis arrêté

entouré l'endroit où je me suis arrêté

 


le départ

 

avant le départ , je ne suis pas au premier plan ! photo Alain Cordier

avant le départ , je ne suis pas au premier plan ! photo Alain Cordier

Partager cet article

Repost 0
publié par francois juignet - dans sport : courses
commenter cet article

commentaires