Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog francois.juignet
  •   le blog francois.juignet
  • : la nature sous toutes ses formes : paysages, animaux, botanique...et la passion de la course à pied !
  • Contact

Texte Libre

pour être informé des nouveaux clichés mis en ligne, laissez votre adresse messagerie, ci-dessous dans "newsletter".

et n'hésitez pas à laisser un commentaire ou suggérer une correction. D'avance merci !

___________________________________
               course à pied

records personnels
 

5km:21'22" (Lucé-28- 2007)

10km:42'56" (Ivry-94- 2007)

15km:1h09'15" (Pont audemer 2009)

20kmi:1h31'51" (Paris 2001)

semi:1h35'41" (Boulogne-92- 2006)

marathon:3h28'27" (Paris 2003)

50km : 4h45' (100km Chavagnes-85- 2010)  

100km:10h11'22" (Theillay-41- 2009)

6h : 59,9 km  (Feucherolles-78- 2015) 

12h : 97,232km  (Albi-2017) 

24h:180,105 km (St Fons-69- 2008)  R3

48h: 221,400km (6jrs d'Antibes-06- 2011)

72h : 311,600km (6jrs d'Antibes 2011)

6 jours : 532,634 km (Antibes 2010)

___________________________________
Ultra trail le plus long

177,550 km : 31h 24'

Grand Raid du Morbihan-56- 2012 

___________________________________
Course sur route la plus longue

216,137 km : 33h 55'

Ultr'Ardèche-07- 2013 

___________________________________

Haute montagne
6 962 m (Aconcagua, Argentine 2001) 

___________________________________

Records actuels par structure

 

-club ACLAM

(Athlé Chartres Lucé Asptt Mainvilliers)

toutes catégories  sur 24h

180,105km (Saint Fons-69- 2008)

 

-départemental (Val de Marne) M60 sur 24h
172,273km (Montigny en Gohelle-62- 2007)

 

-régional (Centre) M65 sur 24h
172,774km (Vierzon-18- 2012)

-régional (Centre) M65 sur 100km
10h17'18" (Theillay-41- 2011)

-régional (Centre) M70 sur 24h

164,735 km (Albi 81 - 2017)

-régional (Centre) M70 sur 100km

11h41'46" (Winschoten PB - 2017)

-régional (Centre) M75 sur 24h

134,297 km (Barcelone - 2021)

 

-de France M70 sur 12h sur piste (non officialisé)
90,8km (Barcelone 2016 / label IAU)

-de France M70 sur 24h sur piste (non officialisé)
148,1km (Barcelone 2016 / label IAU)

 

-de France M75 sur 50 miles (non officialisé)
13h31 (Verone 2021 / label IAU)

-de France M75 sur 12h sur piste (non officialisé)
75,526km (Barcelone 2021 / label IAU)

-de France M75 sur 24h sur piste (non officialisé)
134,297,km (Barcelone 2021 / label IAU)

___________________________________

Record ancien  par structure

 

-départemental (Eure et loir) ttes catég  sur 24h
180,105km (Saint Fons-69- 2008)

 

 

___________________________________

Titres

 

- 2009  champion départemental (28)  ttes categ

sur 100 km   (Theillay-41-)

- 2020  champion de France categ M8 / M75 

sur 24 h  (Vierzon-18-)

18 août 2022 4 18 /08 /août /2022 19:15

J'ai ouvert mon blog en 2006, aussi je n'ai pas fait le compte-rendu des courses antérieures, Voyant le post de RUN'IX (que j'ai partagé) sur la victoire,  enfin, d'un Kenyan sur Sierre-Zinal 2022 (Kilian Jordet, le favori, 5ème !), je me décide de faire le CR de ma course de 2005

 

14 août 2005

Sierre-Zinal ou "la course des cinq 4000" 

 

course de montagne en Suisse

course mythique de  31 kilomètres  _ 2 200 m de D+

première édition : 1974

 

Distance : 31 kilomètres
Dénivelé : 2 200 m de montée, 1 100 m de descente
Départ : Sierre (570 mètres)
Arrivée : Zinal (1 680 mètres)
Point culminant : Nava (2 425 mètres)

 

à 60 ans, j'ai voulu réalisé cette course mythique, indiquée comme l'une des plus belles courses du monde, dans Jogging International, (à l'époque ! ). On a écrit qu’elle était à la course de montagne ce que le marathon de New York est au marathon. Elle est aussi la doyenne des grandes épreuves de montagne d’Europe.

 

cette course  se déroule dans les Alpes valaisannes et relie la ville de Sierre au village de Zinal par le versant est du val d'Anniviers.

Elle est organisée annuellement le deuxième dimanche d'août. Sierre-Zinal est aussi appelée « la course des cinq 4 000 » du nom des cinq montagnes culminant à plus de 4 000 m, visibles du parcours de la course :

Weisshorn (4 506 m),

Zinalrothorn (4 221 m),

Ober Gabelhorn (4 063 m),

Cervin (4 478 m)

Dent Blanche (4 357 m).

 

parcours : (Wikipédia)

Après un départ au pied de la route du val d'Anniviers, les participants s'engagent dans une montée abrupte jusqu'au pâturage de Ponchette (1 870 m) : huit kilomètres de distance, mais 1 300 mètres de dénivelé, ce qui correspond à 34 % de l'effort total à fournir. S'ensuit une nouvelle montée moins raide avec une portion roulante et même une courte descente jusqu'à Chandolin (2 000 m). Le chemin continue ensuite en pente très irrégulière pendant une dizaine de kilomètres jusqu'à Nava (2 425 m), point culminant de la course, en passant par Tignousaz (2 180 m) et l'hôtel Weisshorn (2 337 m). La portion entre l'hôtel Weisshorn au km 19,8 et Nava au km 22,5 permet de voir devant soi les cinq sommets à plus de 4 000 m d'altitude. S'ensuit un long « faux-plat » descendant avec quelques portions rocailleuses et en passant par Barneuza (2 210 m) où se tient le dernier ravitaillement. Finalement, les trois derniers kilomètres sont une descente pentue et technique à travers la forêt et les pâturages, éprouvante pour les genoux déjà fatigués, avant l'entrée dans le village de Zinal (1 680 m) où une fête populaire anime la proclamation des résultats et la remise des prix.

 

 

 

quelques souvenirs de ma course :

- une descente avec un autre concurrent sur un sentier en forte pente où on a sauté de bosse en bosse, ... un moment fabuleux ! Quel plaisir ! 

 

- A l'inverse : sur un sentier presque plat, mais avec une pente herbeuse, très très raide à droite vers le bas, comme à gauche vers le haut, j'ai levé la tête une seconde pour regarder le paysage et admirer les montagnes enneigées. Le sentier était assez creusé par le passage des vaches, le bord du sentier était enherbé. En une seconde j'ai posé le pied sur l'herbe grasse du bord, mon pied a ripé, et je suis tombé, mais j'ai eu le réflexe (et la chance) en tombant d'accrocher des deux mains, les touffes d'herbes du bord du sentier. Les touffes d'herbe n'ont pas craqué. Des concurrents m'ont tiré de ce faux pas. Une grosse frayeur ... après ! J'ai mis quelques minutes à reprendre mes esprits. Sans ce coup de chance j'aurais glissé dans la pente, sur plusieurs dizaines de mètres; comment aurais-je remonter la pente ? Aucune idée ! Après, bien sûr je courrais "sur des œufs".

 

- les trois kilomètres de fin de course en pente très forte et en lacets, où, après ma mésaventure, je n'ai pas forcé. Il y avait un fort risque de glisser, de plus il commençait à pleuvoir.

 

 

 

quelques photos, prises par l'organisation en 2005

on peut voir la beauté du site traversé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

c'était mon premier vrai trails, avec un dénivelé important.

finalement : 583ème / 666

j'avais prévu de faire 4h45' sur ces 31 km, avec l'incident, qui aurait pu être catastrophique, j'ai réalisé 5h01'

c'était quand même très satisfaisant

 

en comparaison pour les 32 km d'Ambazac, "les gendarmes et les voleurs de temps"  3 ans plus tard je faisais 3h22'; Dénivelé+ 1 200m soit 1 000m de moins qu'à Sierre-Zinal.

 

 

 


retour

page d’accueil

 

ou

liste des courses réalisées

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires