Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog francois.juignet
  •   le blog francois.juignet
  • : la nature sous toutes ses formes : paysages, animaux, botanique...et la passion de la course à pied !
  • Contact

Texte Libre

pour être informé des nouveaux clichés mis en ligne, laissez votre adresse messagerie, ci-dessous dans "newsletter".

et n'hésitez pas à laisser un commentaire ou suggérer une correction. D'avance merci !

___________________________________
               course à pied

records personnels
 

5km:21'22" (Lucé-28- 2007)

10km:42'56" (Ivry-94- 2007)

semi:1h35'41" (Boulogne-92- 2006)

marathon:3h28'27" (Paris 2003)

50km : 4h45' (100km Chavagnes-85- 2010)  

100km:10h11'22" (Theillay-41- 2009)

6h : 59,9 km  (Feucherolles-78- 2015) 

12h : 97,232km  (Albi-2017) 

24h:180,105 km (St Fons-69- 2008)  R3

48h: 221,400km (6jrs d'Antibes-06- 2011)

72h : 311,600km (6jrs d'Antibes 2011)

6 jours : 532,634 km (Antibes 2010)

___________________________________
Ultra trail le plus long

177,550 km : 31h 24'

Grand Raid du Morbihan-56- 2012 

___________________________________
Course sur route la plus longue

216,137 km : 33h 55'

Ultr'Ardèche-07- 2013 

___________________________________

Haute montagne
6 962 m (Aconcagua, Argentine 2001) 

___________________________________

Records actuels par structure

 

-départemental (Val de Marne) M60 sur 24h
172,273km (Montigny en Gohelle-62- 2007)

 

-régional (Centre) M65 sur 24h
172,774km (Vierzon-18- 2012)

-régional (Centre) M65 sur 100km
10h17'18" (Theillay-41- 2011)

-régional (Centre) M70 sur 24h

164,735 km (Albi 81 - 2017)

-régional (Centre) M70 sur 100km

11h41'46" (Winschoten PB - 2017)

-régional (Centre) M75 sur 24h

120,849 km (Vierzon - 2020)

 

-de France M70 sur 12h piste (non officialisé)
90,8km (Barcelone 2016 / label IAU)

-de France M70 sur 24h piste (non officialisé)
148,1km (Barcelone 2016 / label IAU)

 

___________________________________

Record ancien  par structure

 

-départemental (Eure et loir) SE  sur 24h
180,105km (Saint Fons-69- 2008)

 

 

___________________________________

Titres

 

- champion départemental (28) 2009 ttes categ

sur 100 km   (Theillay-41-)

- champion de France 2020 categ M8 / M75 

sur 24 h  (Vierzon-18-)

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:05

samedi 26 septembre 2011

100 km de Millau  40ème  édition

ma 20ème course d'ultra et mon 12ème 100km.

Ayant déjà participé aux 100km de Millau en 2008 (en 11h 17), je n'avais pas l'intention d'y retourner, d'autant que c'est, plus une course de montagne, qu'un 100km... très dure ...

 Mais, puisque les amis du club voulaient faire leur premier cent bornes à cette occasion d'anniversaire d'une course mythique, (personnellement j'avais déjà 6 cent-bornes, avant d'affronter Millau !!! ) j'ai décidé de les accompagner là-bas; sans pour autant ne pas tenter un record sous 10h, à Theillay 4 semaines avant (27 août). Ce record n'est toujours pas réalisé. Avec à Theillay 10h17, je confortais juste, mes temps antérieurs (10h11/10h22 ...).

Alors ce deuxième 100km en 1 mois, aurait pu être très difficile ... mais non ...

pas facile non plus. les côtes sont terribles, surtout celle passant sous le viaduc (47e et 90e km, aller - retour) ... un pourcentage important et tout droit dans la pente; contrairement à la montée de Tiergues qui est une route de montagne ordinaire avec des virages.

 

 

millau-1.JPG

  une boucle de 42 km sur les bords du Tarn  ... Millau - Le Rosier - Millau ... aller d'un côté du tarn retour de l'autre

  environ 262m de dénivelé positif et autant en négatif

millau-2.JPG

 puis un aller retour de 58km  Millau - St Affrique (70ème km) - Millau

environ 820m de dénivelé positif et autant en négatif (environ 130m pour la côte du viaduc et 250m pour la côte de Tiergues)

soit au total 1 080m + et -


 

RESULTATS 100km : 

3213 inscrits  ...  2445 classés

 

le premier

puis mes amis SUPER CHAMPIONS (CHAMPIONNE) de Charenton, mon ancien club

puis mon ancien médecin parisien

puis LMPTTA

(finalement dans l'ordre des arrivées)

 

 

 

1 BOCH Michael                                    M 1 SEM 1     02:56:51 1        04:58:53 1                   07:21:37

 

 

                                                                  catégorie              tps marathon        tps place St Affriq  TOTAL

10 OLRY Gilles  AO CHARENTON       M 10 SEM 7/463    03:28:02/ 66e       05:51:44/17e      08:39:06
31 ABADIE Xavier AO CHARENTON  M 30 V2M 4/838    03:28:07/  69e      05:58:07/ 27e      09:07:03
40 JAEGER Emma  AO CHARENTON  F 2  V1F 2/183     03:30:26/  82e      06:16:43/ 55e      09:14:43

 

541 DONATI Jean-frederic                    M 502 V2M 109/838   04:15:38/ 697e   07:44:35/539e   11:42:54

 

658 JUIGNET François  LMPTTA          M 608 V3M 27/216     04:19:17/787e    08:01:40/705e  11:59:48
                                                                                M65  2 / 59

770 VIVIEN Laurence  LMPTTA             F 65 V1F 32/183        04:29:51/999e     08:25:45/981e  12:21:18
771 GAUDARD Nadine  LMPTTA          F 66 V2F 13/167        04:31:38/1040e  08:25:29/978e  12:21:20
1001 LAVALLE Marie-claude  LMPTTA  F 89 V3F 3/55         04:46:53/1370e  08:51:51/1263e  12:56:24
1209 POSTEL Salvador   LMPTTA    M 1088V1M 507/1073  04:43:54/1317e   08:47:46/1218e 13:26:05 

 

abandons : Francis et Laurent ... dommage !

 

1520 MARTINEZ Alain                               M 1353 V1M 613/1073     05:05:58 1815e   09:44:54 1789e    14:17:49
Christian, Michel n'ont pas terminé

 

 

résultats marathon (=1ère boucle du 100)

1 BRAVAIS Bastien                                                                               M 1 SEM 1     02:42:58
...
142 LEE Daniel                     S/L MOUTIERS LES MAUXFAITS AC    M 119 V2M 20 04:25:03
151 GAUDARD Patrice               LUCE MAINVILLIERS PTT ATHLE   M 127 V2M 24 04:28:50

506 classés
 

 


 

 c'est un premier jet de résultats, je compléterai plus tard cet article,

noter cependant

- tout le monde a amélioré son classement au fur et à mesure des kms (marathon, S'Affrique, final)  SUPER

- tout le monde est dans la première moitié du classement !!!   BRAVO à tous !!!

- tout le monde de ce fait est très bien classé dans sa catégorie !!! 

 

 

aujourd'hui mercredi 19 octobre 2011 j'ajoute le récit complet de ma course en fin d'article, ci dessous


 

2 photos prises par le webmaster des 100km de Millau... dans les premiers hectomètres de la course

 

tout le groupe (presque), sur la même photo...coup de chance !

manquent Daniel (sans doute à droite de Patrice), Salvador parti derrière (?), et moi, parti devant mais sur l'autre photo 

millau-2011-photo-webmaster-100km-de-Millau.jpg  Laurent 3030; Francis ?453; Nadine 1772; Laurence 2089, Marie claude la tête au premier plan et Patrice 515?

 

millau-2011-photo-webmaster-100km-de-Millau-3.jpg

 

 


ajout au 19 octobre 2011

mon séjour et ma course

mercredi 21 septembre
comme d'habitude, c'est avec mon  camion Toyota que je suis allé à Millau. J'ai pris de la marge, en partant dès le mercredi; pour disposer de 2 jours sur place, en repos maximum; le premier jour faire des photos le long du Tarn et le deuxième pour préparer mes affaires de course et passer l'après midi au Parc de la Victoire retrouver toutes les connaissances possibles, de mon club, de mon ancien club à Charenton, des courses d'ultra antérieures entre autres les 6 jours d'Antibes ...
je pensais me garer dans l'immense parking qui existait derrière la Halle Viaduc; mais en arrivant tout était en travaux, (ils réaménagent l'emplacement en parking) j'ai donc trouvé un autre parking gratuit (P5) plus près du Tarn...mais toujours très proche du centre ville.

jeudi 22 septembre
le jeudi,repos et promenade - photos le long du Tarn;

23-09-2011 4488 23-09-2011 4388 bis 23-09-2011 4393  23-09-2011 4424  P1030740 

les liens pour les photos de ce jour sont en fin d'article.

 vendredi 23 septembre
après environ 10/11 heures de sommeil au calme, préparation de mes vêtements de course et des quelques emports de nourriture : sel, magnésium, et poudre pour faire 2 doses de chocolat protéïné. A mettre dans la ceinture + une gourde à la main. comme je suis sans accompagnant vélo, il me faut faire confiance aux ravitaillements des organisateurs...
puis en milieu d'après midi, départ vers le Parc de la Victoire pour retirer le dossard, et rencontrer si possible les personnes que je savais être présentes.
dès le début de la distribution des dossards, je retrouve Alain (des 6 jours d'Antibes)...mais j'ai un litige avec mon dossard, en fait je n'avais pas signé l'engagement -course. donc fait sur place...
puis j'aperçois mes amis charentonnais (mon ancien club): 3 coureurs: Emmanuelle, Gilles et Xavier et leurs accompagnants Christophe, Jean Pierre et deux (?) autres personnes.
dans le même temps je retrouve mes amis du club LMPTTA ... mais je reste quelque temps avec Christophe et Emmanuelle...
retour vers mon club et nous repartons pour aller prendre une bière au camping St Lambert où ils se sont installés (3km de Millau; au bord de la Dourbie) ... un moment de détente et de photos !!!
Francis me ramène dans Millau pendant qu'ils préparent tous leur tenue de course.(ils ne sont arrivés à Millau que dans l'après midi).

samedi 24 septembre
jour de la course...départ 10h
réveil vers 5h ... petit déjeuner : chocolat protéiné, Redbull, Muesli et boisson soja, fruits.
vers 7h départ tranquillement à pied vers le Parc de la Victoire 15mn de marche.
il ne fait pas très froid, un survêtement suffit ...et la journée ne sera pas trop chaude contrairement à la veille, environ 23° mais pas de soleil direct, il restera toujours quelques brumes ou nuages... donc temps vraiment idéal pour courir.
Là, je ne retrouve personne, ni mon ancien club, ni l'actuel ... (j'ai laissé mon téléphone aux vestiaires)
sauf Alain et sa femme qui prennentle petit déjeuner, je les rejoint et reste avec eux quelques temps.

quand ils partent se préparer, je vais déposer mon sac, et ressort dehors.

Je discute avec Christian, un ultrafondeur (super champion) rencontré à Antibes, qui garde encore quelques records du monde en M55, M60 et M65.
j'échange quelques mots avec un concurrent italien. puis je me dirige vers l'entrée du parc où se fait le regroupement avant départ et l'initialisation des puces électroniques. attente assez longue... je suis dans les premiers rangs.
9h 30 (je crois) les barrières sont retirées et nous partons en marchant.

Précédé de la fanfare, nous descendons l'avenue de la République jusqu'à la Place du Mandarous et nous remontons une partie de l'avenue Jean Jaurés où sera donné le départ... soit environ 1,5 km de marche/ défilé.
j'étais au 2ème rang en sortant du parc, arrivée à la ligne de départ je dois être au 150ème rang, au moins !!! je n'ai pas joué des coudes !!!... d'autres, si !
départ à 10h...
une envie pressante qui me tenaillait depuis un moment, m'oblige à m'arrêter assez vite dans une petite rue, rue du pont de la Cabré où passe un petit ruisseau.
retour avenue Jean Jaurès où coule là, un immense flot de coureur, et je reprends ma course en pensant que mes amis de club m'ont doublé pendant mon arrêt... mais non, Patrice qui coure le marathon (pour prendre le vélo ensuite et accompagner Nadine et Laurence), me double vers le 5ème kilo et me dit qu'ils sont bien derrière ... je le rattraperai vers le 35ème puisqu'un problème musculaire qu'il traîne depuis longtemps l'oblige à ralentir nettement.
aucun problème pour moi, je reste à environ 11km/h un peu en dessous.
le gros problème ce sont les ravitaillements ... avec plus du double de coureurs les tables n'ont pas été rallongé en conséquence, ce qui crée des embouteillages importants et surtout c'est très agaçant... les plus pénalisés étant ceux qui, comme moi, n'ont pas d'accompagnant. il faut presque se battre pour attraper un gobelet...pas de petites bouteilles, ce qui est inadmissible puisqu'il faudrait boire environ 50cl d'eau par ravito (c'est 1 litre par 10km, le minimum!). avec des gobelets de 10cl, et la foule c'est extrêmement difficile et un temps perdu très important...pour moi, c'est le très gros point noir de l'organisation ...
Outre ce gros problème, c'est sans difficulté jusqu'au 35ème kilo...bizarrement j'ai un petit étourdissement en prenant le coca habituel ... début d'hypoglycémie ? je mange des morceaux de bananes et c'est reparti ...je discute avec un concurrent quelques kilomètres, il ne fait que le marathon et me dit avoir mal aux cuisses...je le rassure en lui certifiant que tout le monde est dans le même état. c'est toujours ce dont il faut se convaincre...et en général c'est la vérité pour tous ceux qui sont autour de nous...mais il ne faut rien en laisser paraître ...et pour faire les 60 kilos de plus après le marathon, c'est 100% mental.
arrive le 40ème et l'entrée dans Millau...pas brillant, un peu difficile la montée en faux plat vers le parc de la Victoire, surtout au milieu des voitures...je suis même obligé de marcher un peu dans le 41ème kilo...un peu d'inquiétude pour la suite : reste quand même 60 kms !!!
arrivée au parc de la Victoire et la fin de la première boucle, en très petite foulée...je ne perd pas de temps...me fait un chocolat protéiné, un peu de coca, d'eau et quelques morceaux de bananes, en pas plus de 3 ou 4 mm.
sortie du gymnase et pointage 4h19...787 ème (705eme à St Affrique; 653ème au final)
descente douce vers la sortie de Millau en direction du Viaduc...sur l'avenue je rencontre mes amis du club, encore groupés, sauf Salvador et Marie Claude (?) un peu plus derrière...encouragements réciproques ...
ils sortiront du gymnase à 4h30 et 4h45 de course.
ça commence à monter doucement sur la piste cyclable, enfin sur une route fermée à la circulation automobile, vers St Affrique.
arrive la montée très difficile pour passer sous le viaduc (50ème). montée avec un fort pourcentage, en ligne droite, direct dans la ligne de pente...bien sûr tout le monde marche ! environ 150m de dénivelé en 2kms !
puis longue descente identique à la montée : très pentu, tout droit...j'en profite pour pousser un peu...(mais gare au retour...ce sera terrible!)
St Georges de Luzençon, ravitaillement dans une bousculade insensée dans un gymnase où il fait une chaleur atroce (à moins que ce pb était à St Rome, 5km plus loin)...peu importe, l'un des deux était un endroit pourri...je ne m'attarde pas, mais ce n'est pas un arrêt très reposant...agaçant même !

puis début de la montée vers Tiergues...montée relativement douce jusqu'à St Rome; ensuite plus dure mais en virage jusqu'au sommet(altitude:600m...250m de dénivelé en 12km environ). je coure dans les pentes douces et marche dès que le pourcentage est élevé.
dans cette montée je croise (déjà !!!) mes trois amis-champions de Charenton passés à St Affrique en 17ème position : Gilles; 27ème Xavier dit Zaza; et surtout 55ème et 2ème femme : Emmanuelle !!! pour son premier 100km !!! c'est dire la classe de ces trois-là !!!
finalement je passe pas mal de monde ...mais certains concurrents me dépassent également...
enfin le sommet, tout va bien, de la fatigue bien sûr, pas de contracture...
(pas d'ampoule non plus, mais de cela je n'en parle jamais puisqu'en 10 ans d'ultrafond, je n'ai jamais eu une seule ampoule...je me prépare toujours par des bains de jus de citron les 15 jours précédents, et avant la course une bonne couche de Mytosil ...)
descente, sans problème sur St Affrique, assez rapide... et je double beaucoup de monde...
Là je pense que mes nouvelles chaussures ont contribué à ce bon passage : ce sont des HOKA BONDI B, modèle sorti cette année; elles ont la particularité d'avoir une semelle très épaisse de 5 cm, donc avec un très bon amorti, ce qui permet de moins ressentir les chocs à la descente...de plus HOKA est une marque française...d'un autre côté cette hauteur de semelle fait que la stabilité est moindre et il y a donc un travail supplémentaire en équilibre qui fait travailler des muscles moins utilisés avec d'autres chaussures; ce qui provoque quelques courbatures d'après course sur l'extérieur des cuisses ... confirmé après le marathon de Val de Rueil... par contre, pas de sensation désagréable pendant la course.(pour ceux qui seraient tentés par ce modèle, attention: prévoir une demi pointure de plus qu'avec les autres marques ... en 9,5 US la semelle de propreté est bien identique au 9 US d'autres marques soit 27cm) ...voilà pour les chaussures...mais c'est important !
arrivée à St Affrique, le soleil dans les yeux, j'ai eu un peu de mal à repérer où passer...les bénévoles n'avaient pas l'air de savoir que tous les concurrents ne font pas les 100km de Millau tout les ans !!! on peut, ne pas connaître le parcours...étant aveuglé par le soleil, et seul à ce moment- je n'ai pas d'accompagnant-, les flèches n'étaient pas visibles rapidement ... je courais peut-être trop vite !!!
un peu énervant !!! j'arrive enfin au ravitaillement ...
difficile encore d'avoir une bouteille d'eau, pour me faire un chocolat protéiné...j'avais juste emporté la poudre, dans ma ceinture...

je repars assez vite.(71ème kilo; 8h 01' 40" quasiment 9km/h; 705ème sur 2567; 82 places  gagnées)
et début du retour vers Millau par la remontée de Tiergues...
Après la sortie de St Affrique dans la montée, je suis gêné par un cycliste accompagnateur d'un autre concurrent, il me coupe la route alors que je le doublais, sans faire de détour bien sûr, c'est aux cyclistes de laisser le passage; apparemment cela n'est pas connu de tous. Evidement je l'ai engueulé...et en plus cela ne lui a pas plu !!! heureusement sans suite musculairement, j'ai eu peur quand un pincement au mollet a failli me bloquer, puisqu'il m'a fallu faire en écart c'est à dire, un faux-pas; ce qui peut être fatal lorsque les muscles sont au bord de la rupture; mais c'est passé à la limite.
A propos des accompagnateurs vélo je reprends un texte de Christophe ( accompagnant en vélo Emmanuelle, la deuxième féminine) qui explique bien ce que doit être et faire l'accompagnant...

puisque c'est complet, ça m'évite de refaire ce qui l'est déjà:
"Les accompagnateurs servent à :
- réguler le coureur ; celui-ci ne doit pas s'emballer dans l'euphorie du départ et avaler les premiers kilomètres trop rapidement !
- l'alimenter : malgré les ravitaillements, on porte de quoi sustenter notre bipède et le "forcer" à boire.
- l'encourager : des paroles adéquates et dites aux bons moments !!!
- se taire !!!! Il faut savoir aussi reconnaître les moments où notre protégé est dans sa bulle. On s'éclipse...
- le conseiller : tout un programme...
- ne pas écraser les autres coureurs, savoir bien faire du vélo est primordial !!! Donnez de l'eau, en téléphonant et le tout en côte en oubliant de changer de plateau !
Certes nous ne sommes pas dans l'effort du coureur mais notre présence est vitale ; il faut vraiment former un couple et toutes ses complicités qui en découlent." fin de copie !
voilà, c'est complet et d'évidence, c'est un avantage considérable pour ceux qui sont accompagnés par quelqu'un de conscient de son importance dans la réussite de son poulain !!!

on dit que ça vaut 30 minutes (?) mais sur 20 ravitos c'est vite fait.

après cet incident, c'est toujours la même tactique (comme presque tout le monde) marche en pente forte, course dès que possible ... le mental tient très bien... d'autant que j'ai des poursuivants...je rencontre donc (c'est un aller-retour) c Nadine et Laurence accompagnées en vélo par Daniel et Patrice qui avaient fait le marathon, puis un peu après  Salvador; enfin juste derrière Marie Claude accompagnée de Jean Michel .

sur 2567 passages à St Affrique ils seront respectivement :978e, 981e, 1218e et 1263e donc tous dans la première moitié ... super !!!
encouragements réciproques à nouveau !
ils sont 25mm derrière moi...et c'est une motivation !
pas de grandes difficultés pour moi, montée de Tiergues puis descente vers St Georges;c'est la même route qu'à l'aller, donc avec la rencontre de tous les concurrents qui sont derrière soi ...
Alain (un ami de Lourdes) sans énergie, au ravitaillement du haut de Tiergues...il  finira quand même... et pas si mal.
vu aussi une amie de Charenton, Dominique, qui accompagné un (ou une) concurrent...heureusement qu'elle m'a hélé, je ne la savais pas là et ne l'aurais pas reconnue sous son casque vélo. d'autant qu'il commençait à faire un peu sombre. c'était dans la descente de Tiergues.
les kilomètres passent bien ...mais voilà St Georges de Luzençon et à nouveau la montée pour passer sous le viaduc: 90ème, très très dur...marche, évidemment. je m'inquiétais de ma vitesse, certains me dépassant, mais un accompagnateur d'un concurrent m'indique que nous sommes quand même à 6km/h...donc marche rapide !
et sous le viaduc les lumières de Millau, il fait nuit...descente rapide: je suis toujours sur les bases de 12h, largement;
95ème 11h18 à l'aise ... 97ème 11h30 soit 12mm, 10km/h (ça descend) tout va bien
et là...soudainement : le coup de bambou !!! plus d'énergie, plus rien dans les jambes et pourtant il ne reste que 3 kilomètres (sur 100 !!!). et coup de chance le meneur d'allure des 12h passe, un peu esseulé, et il me prend carrément "sous son aile" !!! il m'encourage fortement mètre à mètre...je n'arrive plus à courir...je force... j'arrête...il m'encourage encore et encore...j'ai du mal...je m'arrête encore...et il me reprend : "de toutes façons on termine ensemble ... je ne te laisserai pas baisser les bras, si près du but" ...dans le dernier kilomètre en faux plat montant, il insiste toujours ...et dans le parc de la Victoire, les dernières centaines de mètres il m'a carrément poussé, et disant : "c'est pour toi les applaudissements des spectateurs" ... enfin la dernière montée pour entrée dans le gymnase d'arrivée ... 11h 59'48" ouf! moins de 12h !!! 658ème sur 2445 (47 places de gagnées par rapport à StAffrique soit en 30km ... mais combien de perdues dans ces 3 derniers kilomètres terriblement difficiles)
mais entièrement grâce à Thierry Dehais le meneur d'allure des 12h... sans lui j'aurais mis 6 à 7 minutes supplémentaires et je l'ai bien sûr remercié et aussi, par messagerie quelques jours après.
mais j'étais K-O debout.
que s'est-il passé ? après réflexion, j'ai l'impression d'avoir eu un début de gastro, qui m'a donc pris au 97ème kilo. j'avais mal à l'estomac et j'ai été "tirebouchonné" pendant une semaine. ce qui ne m'est jamais arrivé auparavant...
donc après l'arrivée je suis resté assis un long moment... il faisais trop chaud dans la salle, un peu froid dehors...
puis Laurence et Nadine sont arrivées ensemble : 770 et 771ème,  21 minutes après moi, elles m'ont repris 4 minutes dans ces 3 derniers kilomètres...cela aurait pu être pire.
Laurence très fatiguée est passée par la tente de secours...quelques minutes de repos allongée lui ont suffit pour être mieux.
Après c'était mon tour: un temps sur un lit de camp, une prise de tension ; normale 10/7, et une glycémie également normale. j'y suis resté environ une dizaine de minutes...
et je suis retourné dans la salle d'arrivée...Marie Claude avait fini, sans problème, elle fait d'ailleurs 3ème sur 55 en V3F  : 1001ème !!! ...puis Salvador est arrivée également bien, 1209ème ...belles réussites pour tous...et dans la première moitié des arrivants... sauf évidement les deux amis qui ont abandonnés.
j'étais très pâle, paraît-il. mais ça allait mieux.
nous avons pris une bière... puis reprise des sacs et tout le monde repart pour se reposer, il était 1h du matin.
avec le minibus, ils me ramènent près de mon camion et regagnent leur camping, quelques kilomètres plus loin.
pas de chance, il y avait quelques jeunes qui hurlaient pas loin...mais cela ne m'a pas empêché de m'endormir rapidement.


dimanche 25 septembre
j'avais oublié de désactiver l'alarme de mon portable. Il a donc sonné à 5h ... c'était un acte manqué ... finalement je me suis décidé à partir; rangement rapide du camion et j'étais sur la route vers 6h...petit déjeuner/repas copieux dans un restaurant d'autoroute ... route sans problème et arrivée à Chartres vers 17h.

 

Bien que j'aurais pu réaliser une meilleure performance, si je n'avais pas couru le 100km du championnat de France seulement 4 semaines auparavant, je suis très satisfait de mon déplacement à Millau.

 

autre analyse : 42km en 4h19 soit 9,7km/h en intégrant les pauses difficiles aux 8 ravitaillements et 260 m de dénivelé

                          29 km en 3h42 soit 7,8km/h  5 ravitaillements et 410m de dénivelé

                          26 km en  3h29 soit 7,5km/h  4 ravitaillements et 410m de dénivelé

et en marchant 3km en  30mm soit 6 km/h . (tous calculs faits : 4 mm de perdu en 3km - seulement !)

                  total 100km en 12h soit 8,3km/h     17 ravitos et 1080m de dénivelé + et-

sans accompagnant !

 

Et puis je reste maître dans ma spécialité (pour le moment) au sein de mon club ... non mais !!!

je note aussi que je reste premier français 2011 (à ce jour) dans ma catégorie M65 ... 5ème mondial sur 272... grâce à la perf de Theillay 10h17.    cf: http://statistik.d-u-v.org/

 


 

retour

Millau : septembre 2011  photos grand format des bords du Tarn et du Viaduc

chasse photo. : 22 septembre 2011  photos paysages, faune et flore des bords du Tarn

ou

page d'accueil

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Microsoft help now 22/08/2014 12:44

I find the pictures which were taken at the time of rest and along the walk very interesting. Those are some very beautiful and genuine pictures. I even like the way the name is given to the group of photos. It is called the photo hunt.